News Hebdo #64 – L’essentiel de l’actualité de la semaine du 19 au 25 juin 2017

Salut à tous,

Un gouvernement (solide?) est en place, les députés ont fait leur petite rentrée… tout semble aller bien dans les couloirs du pouvoir. Ou presque. Le parti de François Bayrou est visiblement dans la tourmente avec son parti, le MoDem, pas très modèle. Sinon, on dit bravo aux bacheliers de 2017 pour avoir survécu aux épreuves du bac et bravo également aux Français pour avoir survécu à la canicule. Si vous lisez ceci, félicitations, vous êtes vivants. Parce que figurez-vous qu’ailleurs, au Portugal, en Irak, à Calais, ce n’est pas tout rose. Ah et Céline Dion s’en fout complètement de la canicule à Paris.

Par Arnaud Gruet & Margaux Bertelli

ACTU

Pensées aux regrettés Bayrou, de Sarnez et Goulard. | Crédit photo WITT/SIPA

Le gouvernement Philippe II. Pensées aux regrettés Bayrou, de Sarnez et Goulard. | Crédit photo WITT / SIPA

Politique
Mouvement au gouvernement
et à l’Assemblée

Les élections législatives sont (enfin) terminées. La République en Marche (LREM) sort grand vainqueur du scrutin (308 sièges) avec son allié du Mouvement démocrate (MoDem). Comme il est coutume, le gouvernement Philippe I a présenté sa démission et un nouveau a vu le jour, sans les trois ténors du MoDem. Ils sont maintenant 30 joyeux lurons à composer le gouvernement d’Édouard Philippe II, avec le respect de la parité. On note toutefois l’absence de gros poids lourd capable de donner du fil à retordre à Macron dans un premier temps, et le départ de Richard Ferrand. L’ex-ministre de la Cohésion des territoires a laissé sa place au profit de la présidence du groupe LREM à l’Assemblée nationale, qu’il a réussi à briguer. Parmi les autres groupes parlementaires, les socialistes, présidés par Olivier Faure, comptent une trentaine de membres, la France insoumise de Mélenchon a 17 députés. A droite, le groupe Les Républicains et l’Union des démocrates indépendants sont en pleine crise de divorce. Une quarantaine d’entre eux ont formé les “constructifs”, Macron-compatible, et les autres sont, eux, toujours fidèles à la bonne droite dure.

Affaire MoDem
Les rats quittent le navire

La semaine ne commençait pourtant pas trop mal. Avec 42 sièges obtenus suite au scrutin législatif, le Mouvement démocrate (MoDem) s’est hissé pour la première fois de son histoire au rang de la troisième force de l’Assemblée nationale. Belle perf. Malheureusement, la suite est beaucoup moins réjouissante… Depuis début juin, le parti centriste, accusé d’emplois fictifs, subit les pressions des médias et de la justice. Le Parquet de Paris a d’ailleurs ouvert une enquête sur le sujet: des collaborateurs du Parlement européen auraient été utilisé pour le fonctionnement du parti. Dès lors, les cadavres sortent peu à peu du placard et tout le monde y va de son petit témoignage, scellant peu à peu le sort présumé du centre et de son leader, François Bayrou. Ce dernier dément pourtant toute activité de la sorte. Il démissionne néanmoins de son poste de ministre de la Justice mercredi 21 juin, entraînant dans sa chute plusieurs de ses camarades centristes également au gouvernement. Aujourd’hui, François Bayrou soutient toujours Emmanuel Macron mais ne peut plus incarner le projet de loi de la moralisation de la vie publique… dommage.

FLASH

Avec ses confrères, Véronique Robert couvrait les combats à Mossoul. | Crédit photo KARIM SAHIB / AFP

Avec ses confrères, Véronique Robert couvrait les combats à Mossoul, pour le magazine Envoyé spécial. | Crédit photo KARIM SAHIB / AFP

Irak
Mossoul, dans la douleur

La bataille pour la reprise de Mossoul aux mains de Daesh se poursuit. Les deux tiers de la vieille ville ont été reconquis mais non sans dommages. Trois journalistes français ont été pris pour cible en début de semaine, résultant la mort de leur fixeur kurde Bakhtiyar Haddad et du reporter Stephan Villeneuve
+ La Française a succombé à ses blessures

Portugal
Incendie ravageur

Mercredi dernier, les pompiers portugais ont réussi à venir à bout de l’immense incendie qui a fait 64 morts et 150 blessés, à 200 km au nord-est de Lisbonne. Une enquête est ouverte pour déterminer les causes de la catastrophe.
+ D’autres feux se propagent dans le pays

Turquie
Darwin censuré

La théorie de l’évolution formulée par Charles Darwin n’existera plus pour toute la génération turque à venir. L’État va supprimer ce morceau d’histoire des manuels scolaires dès la rentrée prochaine. “Trop complexe” nous dit-on, et trop subtile pour de jeunes élèves.
+ Il y a toujours de bonnes universités en France

Corée du Nord
Décès d’un ex-détenu américain

Incarcéré pendant un an et demi et condamné par Pyongyang à 15 ans de travaux forcés pour le vol d’une affiche de propagande, l’étudiant de 22 ans, Otto Warmbier, est mort lundi 19 juin à la suite d’un coma. Il avait été rapatrié quelques jours plus tôt dans l’Ohio.
+ La Corée du Nord ne se sent pas responsable

Papouasie-Nouvelle-Guinée
Début des législatives

Le scrutin a démarré samedi 24 juin et va s’étaler jusqu’au 8 juillet prochain. Deux semaines de vote sont nécessaires tant le pays est étendu et isolé. Il y a près de 3 000 candidats déclarés, issus de 40 partis différents, pour seulement 111 sièges au Parlement.
+ Le Premier ministre sortant joue sa place

Attentat déjoué
Coup de chance pour DGSI

Lundi 19 Juin, un attentat terroriste à été déjoué sur les Champs-Élysées, deux mois après la dernière attaque. L’auteur, un français de 31 ans, fiché S, voulait faire de son véhicule un engin explosif et a été percuté un fourgon de police.
+ Le terroriste possédait un permis de port d’arme

Calais
Collomb à la tâche

Fraîchement renommé ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb a fait une petite promenade de santé à Calais, où la “jungle” n’a jamais vraiment disparu. Vendredi 23 juin, il a annoncé qu’un plan sur l’asile allait être élaboré sous quinzaine. Il a aussi rappelé que « pour avoir une grande humanité il faut une grande fermeté ».
+ Grand fou

Baccalauréat
Fin des épreuves

Depuis jeudi dernier, les lycéens de la France métropolitaine peuvent enfin souffler. Les épreuves du bac sont toutes terminées. Après plusieurs jours où les neurones ont été en ébullition, et un nouveau boycott de la fête de musique, les dés sont jetés pour les élèves issus des filières générales.
+ Sauf pour les ES