News Hebdo #62 – L’essentiel de l’actualité de la semaine du 22 au 28 mai 2017

Salut à tous,

On sent des petites tensions cette semaine, des Philippines à Manchester en passant par le PS, le ministère de la Cohésion des territoires, France Télé et C8. Pour se détendre, on vous déconseille le pétard (au cas où Gérard Collomb serait tapi dans un coin de votre salon, carnet de contravention en main) et le séjour en Grèce (au cas où le FMI déciderait de racketter directement les particuliers). Reste plus qu’à mater la Palme d’or 2017 : le film suédois The Square ou, dans un registre complètement différent, un bon coup de Roland Garros. Ca va passer tout seul. Ah et, Sardou arrête de chanter. Jusqu’à la prochaine fois.

Par Arnaud Gruet, Salomé Roche & Margaux Bertelli

ACTU

DUTERTE
Le président philippin Rodrigo Duterte / Manman Dejeto / AFP

Philippines
Au bord de l’implosion

Les sud des Philippines fait face, depuis une semaine, à une attaque de jihadistes inspirés par Daesh, qui a déjà fait une centaine de morts. Pour tenter d’endiguer l’offensive, le président Rodrigo Duterte a décrété la loi martiale, qui permet à l’armée de remplacer ou épauler la police. Cette décision n’a pas été du goût des rebelles communistes, qui tentent depuis une cinquantaine d’années de faire chuter le régime capitaliste du pays. Craignant que l’armée profite de la loi martiale pour s’en prendre à eux, les communistes ont fait part de leur mécontentement en intensifiant la guérilla. En réponse, le gouvernement philippin a suspendu les pourparlers de paix  avec les rebelles.

Richard Ferrand
Les premières casseroles du gouvernement

C’était la dernière révélation du Canard Enchaîné, le 24 mai dernier : le nouveau ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand, également candidat aux législatives pour la République En Marche dans la 6ème circonscription du Finistère, aurait facilité l’acquisition d’un marché portant sur un local commercial à son épouse en 2011, lorsqu’il était directeur des mutuelles de Bretagne. D’autres révélations ont aussi mis en lumière l’embauche de son fils en tant qu’attaché parlementaire à l’Assemblée nationale en 2012 pendant quelques mois. La droite et l’extrême droite se sont empressées de saisir l’opportunité pour demander la démission du ministre et en appeler au Parquet national financier. Deux requêtes qui n’ont pu aboutir puisqu’il a été prouvé que les deux affaires étaient légales. Des tentatives d’affaiblissement du mouvement du Président Macron pour les législatives qui ont été vaines.
BONUSLa défense à mille euros de son cabinet

Grèce
Point de beaux jours à l’horizon

Les deux dernières semaines n’ont pas été faciles pour la Grèce. En pleine crise financière, le pays a tenté de négocier avec ses créanciers pour revoir l’allègement de la dette qui lui pèse dessus. Les ministres des Finances de la zone euro ont eu beau se livrer à d’intenses tractations, notamment avec le FMI (Fonds monétaire international), ils ne sont pas parvenus à s’entendre, lundi 22 mai au soir. Les observateurs rapportent que l’Allemagne bloque principalement le processus de pourparlers. D’après le patron de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, la décision concrète et définitive sur l’allégement de la dette viendra à la fin du programme d’aide en 2018. De leur côté, les Grecs estiment avoir fait leur part, leur Parlement a adopté près de cinq milliards d’euros de mesures d’économies supplémentaires, qui entreront en vigueur en 2019. En contrepartie, ils espéraient un déboursement d’une nouvelle tranche d’aide européenne de 7 milliards d’euros, indispensable pour rembourser d’anciennes créances en juillet prochain. À suivre. Et l‘attentat à l’encontre de l’ex-Premier ministre et banquier Lucas Papademos ne laisse rien présager de bon.

Cyril Hanouna ou le grand dérapage homophobe
Quand la pompe à fric fait couler C8

Jusqu’où ira-t-il ? C’est la question qu’on commence sérieusement à se poser. Jeudi 18 mai, Cyril Hanouna piégeait en direct, dans son prime “Radio Baba”, des homosexuels en se faisant passer pour un bisexuel via un site de petites annonces. Plus de 20 000 plaintes ont été déposées au CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) – un record – par des téléspectateurs jugeant la séquence homophobe. Une procédure de sanction est en cours. Depuis le dérapage, une vingtaine d’annonceurs tels que PSA, Orange, Guerlain, Chanel, Nestlé, Redbull, SFR, Groupama, Décathlon et bien d’autres encore ont décidé de suspendre leurs spots TV durant les émission de Cyril Hanouna. De son côté, l’intéressé a écrit une lettre ouverte le mardi 23 mai pour s’excuser. Pourtant, “Baba” a déjà été averti plusieurs fois par le CSA. Rien y fait. D’autant qu’il semble bénéficier de la protection du directeur général de C8, Franck Appietto, qui parle d’un banal canular qui a dérapé et qui rassure sur les faibles conséquences du retrait des annonceurs. Cyril serait-il donc devenu intouchable ? Le CSA nous le dira.

FLASH

Grande première pour quatre des sept chefs d'État les plus riches. Sauras-tu les trouver ? |Crédit photo AFP

Grande première pour quatre des sept chefs d’État les plus riches. Sauras-tu les trouver ? | Crédit photo AFP

Royaume-Uni
Attaque terroriste à Manchester

Lundi 22 mai, à la sortie d’un concert d’Ariana Grande, un attentat suicide perpétré par un britannique de 22 ans a fait 22 morts et 116 blessés. Il s’agit de l’attentat le plus meurtrier commis en Grande Bretagne depuis 12 ans.
+ L’attaque revendiquée par  Daesh

Égypte
Les coptes de nouveau touchés

Les coptes d’Egypte ont fait l’objet d’un nouvel attentat. Au moins 29 personnes, dont des enfants, ont été tuées vendredi 26 mai lors d’une attaque d’un bus au sud du pays. Les chrétiens ont été sommés de descendre au bord de la route avant d’être abattus par leurs assaillants.
+ L’État islamique revendique l’attentat

Irak
Une centaine de civils tués par erreur

Mardi dernier, le Pentagone a reconnu avoir commis une erreur lors d’une frappe sur Mossoul (Irak)  visant Daesh, le 17 mars dernier. Cette bavure aurait coûté la vie à 105 civils.
+ L’attaque visait deux snipers de l’État islamique

G7
Polémique sur le climat

Samedi 27 mai, le G7 se terminait à Taormine, en Sicile. Les sept chefs d’État présents n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur le climat. En cause, les États-Unis de Donald Trump qui se détournent progressivement des accords de Paris.
+ Emmanuel Macron reste confiant

Méditerranée
Des milliers de migrants sauvés

La semaine dernière, plus de 7 000 personnes en provenance de l’Afrique ont été secourues en mer Méditerranée, au large des côtes italiennes, notamment du côté de Palerme.
+ Des bateaux en papier !

Rencontre présidentielle
Le patronat et les syndicats à l’Élysée

Le président de la République Emmanuel Macron a reçu, mardi 23 mai, les représentants d’organisations de salariés et d’employeurs. La rencontre portait sur les réformes voulues par le président sur le code du travail.
+ Les patrons et les salariés veulent ralentir le calendrier

Législatives 2017
Touraine dans la tourmente

L’ancienne ministre de la Santé, qui ambitionne un siège de député dans son fief d’Indre-et-Loire, a candidaté sous la bannière de la majorité présidentielle d’En Marche. Pas très au goût du Parti socialiste, qui réclame son exclusion.
+ Ça s’annonce difficile pour elle

France Télévision
Michel Field fait ses valises

Après le tollé provoqué par le limogeage de David Pujadas au JT de 20h de France 2, Michel Field a été contraint de démissionner de son poste de directeur de l’information. La tension était très forte à la rédaction de France Télévision, d’où cette décision.
+ Il se saborde pour sauver Delphine Ernotte

Cannabis
Vers des amendes

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb veut bousculer la législation autour du cannabis. Bientôt, les consommateurs de ce stupéfiant n’iront plus au tribunal et se verront, à la place, remettre une amende. La contravention pourrait être de niveau quatre, c’est-à-dire 90 euros.
+ Pour un allègement des procédures judiciaires

Justice
L’empoisonneuse de Chambéry condamnée

Une aide-soignante d’une maison de retraite à Chambéry a été condamnée, le 23 mai, à 25 ans de réclusion criminelle. Ludivine Chambet est coupable d’avoir empoisonné 13 personnes âgées avec un gros cocktail de médicaments.
+ Elle demande pardon, quand même