La Folle Histoire de Max et Léon : Palma-tiède

La Note: 5/10

Hello,

Ça fait un moment, hein ? Je sais. La plume me titillait mais les mots ne venaient pas. J’ai vu deux trois trucs cools, mais pas assez pour taper sur ce foutu clavier pour livrer un truc correct. Et aujourd’hui me voici. Devant vous, à la sortie d’une projo, le verbe tremblant et le capharnaüm dans la tête. Alors c’est parti pour ma critique de Max et Léon, qui m’a un peu laissé circonspect. Et le portefeuille vide.

Par Victor Sanchez

maxleonDavid Marsais et Grégoire Ludig – La folle histoire de Max et Léon

  • De quoi on parle ?

Un peu de contexte pour commencer. La Folle Histoire de Max et Léon, c’est le film du Palmashow, duo d’humoristes Internet composé de Grégoire Ludig et David Marsais, et j’ajoute leur réal depuis le début, Jonathan Barré, qui réalise aussi ici. On suit les aventures de deux trublions pendant la Seconde Guerre Mondiale qui se retrouvent dans des situations pas possibles à cause de leur connerie naturelle et d’une certaine prédisposition scénaristique à vouloir aller toujours plus loin. On aperçoit quasiment tout le Youtube game français excepté les grosses têtes de nœuds comme Norman ou Cyprien. Reformulons, tout le Youtube Game No Podcast français. Avec des guests comme Christophe Lambert, Dominique Pinon et d’autres.

Bon, (tape dans ses mains, fait craquer ses doigts), par où je commence ? J’en sais rien bordel. Déjà je tiens à préciser deux trois trucs. Premièrement, j’aime le Palmashow. J’aime leur humour, leur écriture, leurs références, de ce côté-là, pas de soucis, les mecs me font vraiment beaucoup marrer sur Internet. Deuxièmement, j’ai pu mater quelques critiques sur Youtube, style InThePanda qui a kiffé le film. Il supporte le film aussi parce que c’est une incursion d’un duo qui vient d’Internet sur grand écran et que c’est assez rare pour le signaler. Troisièmement, je n’étais pas retourné voir un film français au ciné depuis Intouchables et ça commence à dater.

  • L’impression de bouffer une série de sketchs

Le film, donc le film. Bah kif kif. J’ai rigolé à quelques vannes et situations mais sans me fendre la gueule non plus. Voyez, si je prends le schéma classique pour écrire une critique, je vais dire que du mal du film. Sérieux, le rythme est foutraque, l’histoire n’en parlons pas, les performances d’acteur sont couçi-couça et pourtant, pourtant, tout n’est pas à jeter. Le problème est que j’arrive pas à mettre le doigt sur ce qui m’a plu.

Laissez-moi m’expliquer. L’histoire déjà. C’est pas une histoire, c’est une aventure. Et c’est chiant. C’est chiant parce que c’est un film et que j’ai l’impression de bouffer une série de sketchs avec un fil rouge rajouté un peu de manière random. Ça part dans tous les sens, y’a des ellipses de bâtard, y’a des trous, de grosses ficelles de buddy movie. Bref, c’est pas top.

J’ai trop eu l’impression de mater des sketchs et ça m’a fait chier parce que j’avais envie d’y croire. Parce que je voulais que le film soit comme le Palmashow l’ait décrit dans leur promo, j’avais envie d’avoir un vrai film fait par des mecs dont je kiffe l’humour. Techniquement, c’est un film. Mais le fond, c’est pas ça. C’est pas ça les gars. Et je doute pas une seule seconde de leurs intentions pourtant. Mais c’est pas ça.

  • De bons gags mais un film très « Internet »

J’ai quand même ri. Sur 1h38, y’a de bons gags, et c’est vrai que même si j’ai dit le contraire plus haut, bah y’a un certain rythme et on se fait pas chier, et c’est déjà un bon point. Ca fuse, c’est rempli de vannes, qui ont eu de l’effet ou non sur moi, mais c’est là. Et y’a même quelques très bons gags et des petites références par-ci par-là qui, si elles sont intentionnelles, sont géniales (« Mouline Max ! » en tête avec le « Il est déjà 18h à Berlin »). Mais y’a un problème et c’est en fait le problème récurrent (majeur) du film. La vanne qui m’a le plus fait marrer, c’est l’apparition de Mr Poulpe, un acteur made in Youtube. Sérieux, j’ai vraiment ri à ce moment-là. Le problème, c’est que c’est du Mr Poulpe. C’est le genre de rôle dans lequel on l’attend en connaissant le bonhomme, et c’est pareil pour quasiment TOUS les acteurs. Et c’est le problème du film. C’est un film du Palmashow, un duo d’Internet qui s’est forgé un style particulier et qui essaie de le mettre dans un film de manière pas trop apparente mais c’est raté, j’ai vu que ça.

Là où Les Nuls avec la Cité de la Peur avaient réussi à retranscrire leur humour absurde dans un long métrage, là j’ai eu l’impression d’avoir un sketch haut de gamme avec plusieurs postulats et étiré à mort. Et en même temps, je me trouve de mauvaise foi de dire ça parce que je vois très bien les efforts du duo pour arriver à se dépêtrer de ça. Ils multiplient les décors, font interagir les persos, essaient de donner de la profondeur, mais la sauce a pas prise avec moi.

InThePanda dans sa critique à parlé d’un film super rythmé et d’une réalisation avec un style. Mais mec, j’sais pas ce que t’as fumé avant de faire ton VLOG mais de quoi tu parles ? La réal stylée ? T’es sûr on a vu le même film ? Ca me casse les couilles au plus haut point de dire ça parce que, fun fact, j’ai déjà échangé très succinctement avec Jonathan Barré il y a de ça quelques années et je suis sûr que c’est un mec plein d’idées, mais j’ai rien vu de tout ça dans le film. C’est sans génie, c’est basique, c’est surtout très Internet. J’attends de voir un mec comme François Descraques sur grand écran pour voir l’émergence d’un véritable auteur qui se distingue du tout venant dégueu français.

  • A voir, mais pas au cinéma

Bref, vous l’aurez compris, j’ai pas forcément kiffé le film. Les films de duo, j’ai du mal en général. Je peux quand même saluer l’effort des deux compères pour le shot et pour leurs vannes aussi, ils sont pas à chier et j’aime bien leur dynamique. Mais le film m’a pas emballé. Mais tout n’est pas à jeter. Mais je me contredis bordel, et c’est l’enfer parce que ça ressemble à rien c’est critique. Alors, résumons : allez voir ce film, mais pas au cinéma. Si vous n’êtes pas des gros fans de fous, vous allez être déçus. Gardez le pour la sortie DVD ou VOD, histoire de vous marrer quand même, mais croyez-moi, au ciné vous allez être déçus. Pour ceux qui doutent, franchement, passez votre chemin.

J’attends pas 3 plombes avant de vous donner des nouvelles ce coup-ci. Enfin j’essaie. D’ici là, portez-vous bien et à la prochaine ! (réflèxe Youtube)

Victor