Vives tensions entre l’Inde et le Pakistan au Cachemire

S’il y a bien une région du monde qu’il est impossible de situer avec précision sur une carte, c’est le Cachemire. FAITES PAS GENRE. Cette contrée est depuis la moitié du XXème un sujet de vives tensions entre l’Inde et le Pakistan, qui revendiquent tous deux ce territoire. Après une décennie d’une relative accalmie, la situation est redevenue très tendue après l’attaque particulièrement sanglante d’une base militaire indienne le 18 septembre dernier. Faute de budget et de reporter prêt à risquer sa vie, Pepedea.fr n’a pas pu dépêcher quelqu’un sur place mais la rédaction s’engage tout de même à vous éclairer la situation.

Par Adrien Monnanni

pigeonUn pigeon soupçonné de djihadisme a été placé en garde à vue le 3 octobre / By Wiglaf

  • Alors comme ça il y a la guerre autre part qu’en Syrie ?

Actuellement, évoquer le terme de « guerre » n’est pas (encore) d’actualité. Il serait plus juste de parler de « regain de violences » entre deux nations qui ont pris la mauvaise habitude de se mettre tarif. Pourtant l’Inde et Pakistan avaient retrouvé une certaine stabilité diplomatique ces dernières années. Mais les deux frères ennemis semblent  à nouveau prêts à en découdre après qu’un groupe de rebelles ait attaqué une base indienne au Cachemire. Persuadées que le gouvernement pakistanais a abrité et armé ces assaillants, les autorités indiennes ont réagi à base de grosses frappes chirurgicales des familles le long de la frontière.  Résultat : au moins 2 soldats pakistanais morts et le risque majeur d’une escalade de violence dans une région déjà ensanglantée par divers mouvements séparatistes.

  • Je ne comprends rien… pourquoi tant de haine ?

Voilà la question primordiale ! Pour comprendre le contexte, une petite leçon d’histoire s’impose. Le 15 août 1947, l’Empire colonial britannique des Indes se sépare en deux états indépendants (merci Gandhi, notamment). Les régions majoritairement musulmanes forment alors le « Dominion du Pakistan » (aujourd’hui le Pakistan et le Bangladesh)  et celles à majorité hindoue deviennent  « l’Union indienne » (l’Inde quoi).  Mais la répartition ne s’est pas faite si facilement partout. Le Cachemire, alors Etat Princier, se voit offrir la possibilité de rejoindre le pays qu’il veut. Le gouverneur hindou de l’époque, à la tête d’une population essentiellement composée de musulmans, refuse d’abord de choisir… avant finalement d’opter pour l’Inde (c’est très bien expliqué ici).  Et la sagesse étant la qualité première de l’Homme, les différents Etats ont accepté cette décision pour la prospérité de leurs peuples.

Non en fait cette situation a créé la première guerre indo-pakistanaise en 1947 et 3000 morts plus tard, le Cachemire a été partagé entre l’Inde, le Pakistan et la Chine.

  • Et le conflit perdure depuis tout ce temps ?

Le Cachemire semble être une source de problèmes infinis. La Chine a pour principe de revendiquer totalement un territoire qu’elle occupe, ce qui pour le coup n’est pas tellement du goût de l’Inde, mais les deux géants asiatiques ne sont plus en conflit ouvert pour ce litige. En plus de  cela, ajoutez des attaques islamistes, des essais nucléaires et mouvements séparatistes, mélangez le tout, et vous obtenez une situation constamment tendue avec le Pakistan.

  • Et sinon… qu’est-il advenu du pigeon emprisonné ?

Un pigeon en gardav, tout de même, c’est cocasse. Ce volatile, que rien ne prédestinait au terrorisme,  a pourtant été intercepté à la frontière indienne avec une lettre de menace.  Pour les besoins de l’enquête, l’oiseau restera en détention jusqu’à ce que les autorités fassent la lumière sur cette affaire. En attendant, le tweet game se mobilise en faveur de ce petit être instrumentalisé à des  fins malhonnêtes #LibérezLePigeon.


via GIPHY