Quel festival pour le WE du 15 août ?

Un 15 août qui tombe un lundi, c’est une opportunité de week-end de trois jours à ne pas louper. Pour tout festivalier insatiable, c’est le moment où jamais de prendre son sac à dos, sa tente, et de marcher en se laissant guider par la musique. Jusqu’où ? Comme on n’est pas (totalement) des raclures de bidet, on vous a fait une sélection des 5 festivals où on a vraiment envie d’aller. Mais en vrai, nous, on sera à Château Perché, sur les pas de Pépinot. 

par Tiphaine Lachaise

CHATEAUPERCHE2Château Perché / Facebook Château Perché Festival (Yann DLC)

Château Perché (entre Lyon et Clermont-Ferrand)

CHATEAU PERCHELe plus fou. Ce festival de techno n’a été créé que l’année dernière mais il a su fédérer une vraie communauté dès sa première édition. Et il ne saurait faire mentir son nom. Mené par une équipe créative et entreprenante, le festival se veut comme une réminiscence d’un temps de fête quasi oublié, un état de liberté dont seul reste le souvenir. Le festival propose ainsi sur trois jours de folie du 13 au 15 aout. Et le lieu promet une redécouverte introspective pour beaucoup car le château de Ravel est surtout connu pour avoir abrité le film Les Choristes, monument populaire du cinéma français. Une redécouverte artistique s’impose. Au programme de ces trois jours, de nombreux DJ-set (60 artistes invités dont Teki Latex, Jack de Marseille, …), mais également des installations visuelles et artistiques pour une expérience qui s’annonce unique et inédite.

Pépédéa est partenaire du festival Château Perché ! Pour tenter de gagner une place pour le festival, envoyez-nous un dessin ou un poème sur le thème suivant : « 15 août » 
Envoi par mail à : redaction@pepedea.fr, avant le samedi 6 août, 23h59 Soyez fous.

Positiv’ Festival (Marseille)

POSITIVFESTLe plus éclectique. Ce qui marque au premier coup d’œil sur ce festival marseillais, c’est sa programmation. Les 13 et 14 août verront la rencontre de différents genres musicaux mais toujours avec des références en la matière. Niveau hip-hop, il y aura fort à faire entre le beat-makers canadiens de génie Kaytranada, un de nos chouchous, et les princes du rap français : Georgio, VALD, Deen Burgigo ou encore Alpha Wann, autre invité de marque, l’anglais Nobelist qui représentera la scène grime. Autre genre musical représenté, la bass music avec là encore, des poids lourds. La drum’n’bass avec Andy C, ou la Future Bass avec Malaa ou Stwo par exemple. Côté techno, on pourra compter sur la folie de Mr Oizo, ou le très bon Boris Brejcha, Adam Beyer et Ida Engberg, Tiga,… mais également des petits nouveaux promoteurs comme Romulus. Et pour se remettre de tout ça, un peu de calme avec les envolées lyriques de Petit Biscuit, Clément Bazin ou Pakem. Autant vous dire qu’il y en aura pour tous les goûts !

DGTL (Barcelone)

DGTLLe plus attendu. Grande messe de la musique de club, le DGTL s’est progressivement exporté d’Amsterdam vers des contrées plus ensoleillées. Après un premier essai concluant, l’expérience se réitère cette année les 12 et 13 août. Et le festival n’a pas oublié de ramener sa programmation chargée. Pour cette édition, on retrouvera des artistes tels que Dixon, Ben Klock, Job Jobse, Maceo Plex, John Talabot, ou encore Nina Kraviz et Tama Suno. Bref, une liste beaucoup trop remplie pour qu’on la cite en entière ici. Si vous n’écoutez pas de techno, sachez qu’il s’agit des meilleurs Djs actuels, mais aussi de ceux que l’on retrouve de festival en festival. La chaleur barcelonaise en plus, évidemment.

Sziget Festival (Budapest)

SZIGETLe plus international. C’est peut-être le seul festival où on peut croiser à la fois Rihanna et Boys Noize. Soit la reine du R’n’b US, et le DJ allemand qui a rendu sa gloire aux turbines techno. Dans tous les cas, de gros concerts, avec un public qui l’est tout autant. Mais plus qu’une simple expérience musicale, le festival est avant tout un test de survie. Etalé sur une semaine complète, le festival s’annonce l’un des moments les plus fatigant et chaleureux de votre vie. Ceux qui y sont déjà allés le savent, pour les autres, on vous conseille de foncer le découvrir sur place, en Hongrie. Tout simplement.

La Route du Rock (Saint-Malo)

ROUTEDUROCkLe plus atypique. Depuis des années, la route du rock tient son rôle de festival dénicheur de talent. D’abord sur le rock, comme son nom l’indique, mais il s’échine à aller de plus en plus loin pour trouver les talents de demain. A côté de cela, des groupes connus voire archi-connus. L’année dernière, le festival a dû survivre à l’annulation en dernière minute de la papesse islandaise Björk, un coup dur. Ce sont les anglais de Foals, qui avaient pris la relève au pied levée. Cette année, le festival doit faire face à l’annulation du groupe The Avalanches, et de leur retour triomphal. Nouveau coup dur. Mais qu’à cela ne tienne, on pourra toujours y découvrir le trippant Pantha Du Prince vu aux Nuits Sonores de Lyon et au festival Peacock à Paris, pas forcément des lieux du rock, mais également le folk de Belle et Sebastian, le rock pop de La Femme, ou le punk de Savages, de quoi mettre le rock dans tous ses états !